Skip to main content

Déve­lo­p­pe­ment durable

L’ar­gile locale a toujours fait ses preuves en tant que maté­riau de cons­truc­tion naturel et poly­va­lent. Les entre­prises membres d’Industrie suisse de la terre cuite en font des produits de carac­tère: dans le respect de l’en­vi­ron­ne­ment et de l’homme. Concevez l’avenir de la cons­truc­tion de manière durable: avec des maté­riaux de cons­truc­tion en argile de produc­tion suisse.

Notre posi­tion

Les briques et les tuiles en terre cuite sont fabri­quées à partir d’une matière première natu­relle: de l’argile extraite dans les carri­ères locales. Les trajets courts pour la produc­tion et la livraison rédui­sent l’impact sur l’environnement. La maçon­nerie, les façades et les toits de tuiles en terre cuite sont robu­stes, dura­bles et néces­si­tent peu d’entretien. Au final, les produits à base d’argile sont en outre faciles à réuti­liser ou à recy­cler et s’insèrent ainsi à nouveau dans le cycle de créa­tion de valeur.

En plus des questions écolo­gi­ques, il convient de toujours prendre en compte les aspects écono­mi­ques et sociaux lors de l’évaluation du carac­tère durable des bâti­ments. En effet, seule une approche globale incluant ces trois critères peut conduire à une décision s’inscrivant dans une démarche durable.

Graphique: Les trois piliers du déve­lo­p­pe­ment durable
Si un pilier fait défaut, c’est tout l’ensemble qui est désé­qui­libré. Si un pilier est trop court, on se re­-
trouve dans une situa­tion déli­cate.

Aspects écolo­gi­ques

L’«âme verte» des briques et des tuiles de toit réside dans leur matière première: l’argile. Sur le plan écolo­gique, les maté­riaux de cons­truc­tion à base d’argile offrent plusieurs avan­tages.

Extra­c­tion de matières premières. Des biotopes natu­rels abri­tant une faune et une flore rares peuvent se former dans les carri­ères d’où l’on extrait l’argile. Les maté­riaux de cons­truc­tion à base d’argile parti­ci­pent donc à la préser­va­tion de la biodi­ver­sité.

Trans­port. Les maté­riaux de cons­truc­tion à base d’argile se distin­guent par des trajets courts entre leur lieu d’extraction, de trans­for­ma­tion et d’utilisation. Les émis­sions de gaz à effet de serre sont ainsi réduites, ce qui contribue à la protec­tion du climat.

Utili­sa­tion du bâti­ment. Les murs en briques ne génè­rent aucune émis­sion pollu­ante et permet­tent de réguler l’humidité. Les occu­pants profi­tent d’un air ambiant sain et d’un climat inté­rieur agréable. De plus, les produits à base d’argile présen­tent une longue durée de vie et néces­si­tent peu de main­ten­ance et d’entretien.

Décons­truc­tion et recy­clage. Au terme d’une longue durée d’utilisation dans le bâti­ment, les produits à base d’argile peuvent être réuti­lisés, par exemple, pour construire des routes ou comme substrat pour les plantes. Pour que le concept d’«urban mining», c’est-à-dire l’extraction des matières premières en milieu urbain, puisse devenir une réalité, les méthodes employées pour réuti­liser le maté­riau de décons­truc­tion doivent être les moins pollu­antes possible et les maté­riaux ainsi extraits doivent être parfai­te­ment triés selon leur type. Les archi­tectes et plani­fi­ca­teurs doivent donc être mis à contri­bu­tion dès la plani­fi­ca­tion car c’est à ce moment-là que les jalons doivent être posés.

Décla­ra­tion envi­ron­ne­men­tale. Les décla­ra­tions envi­ron­ne­men­tales de produits consti­tuent un outil effi­cace et neutre pour évaluer l’impact envi­ron­ne­mental des produits (EPD – Envi­ron­mental Product Decla­ra­tion). Étab­lies par les fabri­cants sur la base du volon­ta­riat, elles sont coor­don­nées à l’échelle inter­na­tio­nale et enca­drées par des normes. Un contrôle indé­pen­dant garantit une évalua­tion objec­tive de l’ensemble des critères envi­ron­ne­men­taux.

Début 2018, l’Institut flamand pour la recherche tech­no­lo­gique (VITO), p+f Expert AG (anci­en­ne­ment «labo­ra­toire d’essais et de recher­ches p+f Sursee»), ainsi que six fabri­cants de briques suisses ont analysé la dura­bi­lité des briques de type «Swiss­Modul» sur l’intégralité de leur cycle de vie. Cette analyse a notam­ment conduit à l’établissement d’une décla­ra­tion envi­ron­ne­men­tale rela­tive aux briques «Swiss­Modul». Cette dernière décrit les différ­ents aspects envi­ron­ne­men­taux liés à la fabri­ca­tion de ce type de briques, de l’extraction des maté­riaux bruts à la gestion des déchets au terme de leur durée de vie de réfé­rence.

Aspects écono­mi­ques

Les maté­riaux de cons­truc­tion à base d’argile nous faci­li­tent la tâche, que ce soit lors de la plani­fi­ca­tion, la cons­truc­tion ou l’utilisation des bâti­ments.

Plani­fi­ca­tion flexible. Dans le processus de cons­truc­tion, les briques et les tuiles repré­sen­tent une gran­deur calculable et fiable. Leur utili­sa­tion flexible laisse toute lati­tude à la créa­ti­vité, tout en garan­tis­sant la fiabi­lité.

La basse tech­no­logie remise au goût du jour. Les murs en briques jouent le rôle d’une instal­la­tion de clima­tisa­tion natu­relle. En effet, la brique emma­gasine la chaleur et la restitue de manière différée. Les occu­pants profi­tent donc d’un climat confor­table sans clima­tiseur gour­mand en élec­tri­cité, même lors des chaudes jour­nées esti­vales. Il en va de même pour la venti­la­tion des pièces: la brique assure un air sain et frais et remplace les coûteux appareils de venti­la­tion, de manière entiè­re­ment natu­relle.

Faibles coûts et longé­vité. Les coûts de cons­truc­tion de murs en briques sont infé­ri­eurs aux autres types de maçon­nerie, pour des propriétés isolantes équi­va­lentes. Autre avan­tage non négli­geable: les faibles coûts de suivi de cons­truc­tion grâce à la longé­vité du maté­riau, aux faibles coûts d’entretien et à des coûts éner­gé­ti­ques réduits du fait des bonnes propriétés isolantes du maté­riau.

Les briques grand format satis­font aux exigences les plus élevées en matière d’isolation ther­mique et assu­rent une régu­la­tion natu­relle de la tempé­ra­ture. Elles emma­gasi­nent la chaleur et la resti­tuent de façon différée. Elles sont four­nies vides ou remplies de maté­riaux d’origine miné­rale, de fibres de bois, voire de laine de mouton.

Aspects sociaux

Les aspects sociaux du déve­lo­p­pe­ment durable sont rela­ti­ve­ment peu pris en compte dans le débat public. Raison de plus pour souli­gner le rôle joué par les maté­riaux de cons­truc­tion à base d’argile dans la cohé­sion sociale.

Les maté­riaux de cons­truc­tion à base d’argile démo­cra­tisent le déve­lo­p­pe­ment durable. Le déve­lo­p­pe­ment durable ne doit pas être un luxe. Les coûts de cons­truc­tion de murs en briques sont nette­ment infé­ri­eurs à ceux d’autres types de maçon­nerie, sans compromis sur la qualité et la salubrité de l’habitat.

La produc­tion locale soutient l’économie natio­nale. Les entre­prises membres d’Industrie suisse de la terre cuite sont toutes implan­tées en Suisse – la majo­rité d’entre elles étant par ailleurs des entre­prises fami­liales de tradi­tion – et sont atta­chées à leurs racines. Elles contri­buent au bien-être général, forment des spécia­li­stes et créent des emplois, égale­ment dans les régions rurales pauvres en infras­truc­tures.

Les maté­riaux de cons­truc­tion à base d’argile font du bien au cœur et à l’esprit. Jouer dans la boue ou modeler des figu­rines en terre glaise: on aime se remé­morer de tels souve­nirs d’enfance. Ils nais­sent d’un rapport intime avec la terre. Guidés par un bon pres­sen­ti­ment, les maîtres d’ouvrage connais­sent aussi les avan­tages concrets de ce maté­riau. C’est ce que montre une enquête sur les aspects à prendre en compte dans le choix des maté­riaux pour la cons­truc­tion de loge­ments.

Projets actuels sur la dura­bi­lité et la protec­tion du climat

Filter

Projet Lindenhof, Wetzikon

Les superbes cons­truc­tions réali­sées en argile, on adore! Le nouveau quar­tier du Lindenhof à Wetzikon…

Centrale solaire sur le réseau

Sans soleil, l’humanité ne pour­rait pas survivre. La brique­terie de Hoch­dorf (LU) a récem­ment mis…

Un avenir vert

Le projet de tous les super­la­tifs. Notre entre­prise membre, Zürcher Ziege­leien AG, a installé 6…

Protéger les ressources

Du vert à perte de vue. Les entre­prises membres d’Industrie suisse de la terre cuite…