MG 8134 1

Jacqueline Jakob – Directeur Agence de l'énergie pour l'économie (AEnEC)

Pourquoi êtes-vous devenu directeur général de l'Agence de l'énergie pour l'industrie AEnEC?

Traiter la diminution des ressources naturelles et les problèmes environnementaux avec des méthodes économiques est une idée que j’ai depuis bien longtemps. C’est avec cet objectif en tête que j’ai débuté ma carrière professionnelle chez un réassureur suisse, que j’ai rédigé ma thèse sur le commerce des droits d’émission et que je suis devenue la gérante d’une société anonyme suisse dans le domaine de la reforestation et de l’investissement durable. Grâce aux nombreuses années passées au service de la Confédération, je connais aussi bien le secteur public que le secteur privé. Ces diverses expériences professionnelles me permettent de remplir au mieux ma fonction de directrice de l’AEnEC, tout en ayant à l’esprit la protection de l’environnement et le respect de l’entrepreneuriat.

Qu'est-ce qui vous tient particulièrement à cœur en matière de politique climatique pour l’immobilier?

Je suis convaincu que l’efficience énergétique et un meilleur bilan environnemental peuvent être atteints avec des moyens économiques et sans diminution de la qualité de vie. Dans le domaine de l’immobilier, je suis attaché à un mode de construction qui consomme le moins d’énergie primaire possible pour le chauffage, la climatisation et les installations électriques. Pour couvrir les besoins énergétiques restants, je suis favorable à un système d’approvisionnement décentralisé. Je pense également que chaque propriétaire doit avoir la possibilité d’être à la fois consommateur, producteur et distributeur sur un marché de l’électricité dynamique. Pour moi, l’immobilier est un comme un immense «entrepôt de matériaux». Lors des déconstructions, les matières premières ne sont pas détruites, mais recyclées avec précaution, puis préparées et vendues selon les règles de l’économie de marché afin d’être à nouveau utilisées pour la construction. Ainsi, cette revalorisation compense le coût élevé de la déconstruction pour le maître d’ouvrage.

Dans quel type de maison aimeriez-vous habiter?

Dans une maison de ville moderne et saine sur le plan écologique, chauffée par une énergie renouvelable, baignée de lumière et suffisamment grande pour offrir à chacun de mes proches un havre de paix et pour pouvoir fêter Noël en toute convivialité avec tous les membres de notre grande tribu. Mais pas trop grande quand même, car je ne veux pas passer mon temps à ranger et à faire le ménage!

Quels sont les ingrédients les plus importants pour un projet de construction réussi?

Nous planifions actuellement de petits travaux de transformation à la maison. Cela me permet d’assouvir ma passion pour la création. Pour la mise en œuvre, j’accorde beaucoup d’importance à une culture ouverte de la communication avec l’architecte, la direction des travaux et les entreprises exécutantes. Pour la planification, je suis partisane de la pensée «out of the box». Pendant la phase de construction, il est important d’avoir du temps pour être présent sur le chantier. Dans les moments difficiles, il convient de garder son flegme et son sens de l’humour.

Quels objectifs poursuivez-vous dans votre travail?

La philosophie de l’AEnEC consiste à relever les défis de politique énergétique avec une approche innovante et économique. Avec mon savoir-faire, mon expérience et mon équipe, je veux promouvoir cet état d’esprit sur les scènes nationale et internationale.

Info

Agence de l'énergie pour l'économie (AEnEC)
Crêt 108a, 2314 La Sagne
https://enaw.ch/fr

Crédits des illustrations © terrecuite.ch

MG 7166 ok

Marco Ragonesi – Physicien du bâtiment

Pourquoi êtes-vous devenu un physicien du bâtiment?

D’une part, mes compétences artistiques étaient insuffisantes pour pouvoir réussir dans le métier d’architecte. D’autre part, je comprenais aisément les leçons de physique du bâtiment de M. Amrein. C’est pourquoi, j’ai accepté un poste de physicien du bâtiment directement après mes études d’architecture à l’Université de Lucerne.

Quel bâtiment en brique souhaitez-vous planifier et pourquoi?

Chez RSP Bauphysik, nous sommes chaque jour confrontés à des constructions qui sont réalisées avec des briques. Parmi les constructions en briques, on ne remarque, à vrai dire, que les constructions en briques de parement. C’est pourquoi, les prestations de planification sont particulièrement importantes pour ces constructions.

Dans quel type de maison aimeriez-vous habiter?

Pour moi, la maison idéale n’est pas une maison individuelle, mais plutôt une habitation collective bien située, suffisamment ensoleillée et conçue de manière à être, dans la mesure du possible, autonome sur le plan énergétique. L’exploitation de l’énergie solaire est donc pour moi un critère prioritaire.

Quels sont les ingrédients les plus importants pour un projet de construction réussi?

Le lieu et le plan de construction sont assurément déterminants. Et puis, il faut naturellement un très bon architecte. Les architectes sélectionnés dans le cadre de concours donnent les meilleurs résultats.

Quels sont les objectifs que vous poursuivez avec votre travail?

En tant que physicien du bâtiment, je fais en sorte que les constructions soient optimales du point de vue de la physique et de la technique du bâtiment. En plus de l’efficience énergétique, ils doivent présenter une bonne isolation phonique et selon le plan de construction, des espaces bien aménagés au niveau acoustique. Les constructions idéales sont avant tout des bâtiments qui satisfont pleinement leurs utilisateurs.

Info

RSP Bauphysik AG
Bleicherstrasse 11, 6003 Lucerne
www.rsp.lu

Crédits des illustrations © terrecuite.ch

0 MG 9331

Jörg Watter – biologiste en construction

Pourquoi êtes-vous devenu biologiste en construction?

Dans les années 80, alors que j’étais étudiant en architecture à l’EPFZ, j’ai constaté que le thème de la construction saine et durable n’était absolument pas traité dans le cadre de ma formation. Je voulais en savoir plus et c’est parmi les biologistes en construction que j’ai acquis les connaissances de base en la matière.

Quelle construction en brique auriez-vous aimé planifier et pourquoi?

La question qui m’intéresse est plutôt de savoir pourquoi les architectes et les ingénieurs planifient aujourd’hui principalement des constructions entièrement en béton alors que la brique est un excellent matériau pour construire des murs stables et sûrs! Pour chaque construction, on devrait utiliser le matériau le plus approprié.

Dans quel type de maison aimeriez-vous habiter?

Dans la mienne! Une maison duplex abritant trois générations, construite en bois et offrant toute l’année un climat intérieur de grande qualité grâce à la paroi de séparation en brique. Elle serait chauffée sans aucune émission de CO2 et donnerait suffisamment d’eau chaude pour se doucher grâce à l’énergie solaire. Une véritable oasis de bien-être.

Quels sont les principaux ingrédients pour un projet de construction réussi?

Un maître d’ouvrage circonspect et ouvert aux solutions innovantes, qui souhaite développer en commun un projet offrant un climat intérieur idéal et permettant de profiter de la vie grâce aux surplus d’énergie. En d’autres termes: une perception globale des compétences et de la créativité!

Quels objectifs poursuivez-vous dans votre travail?

L’être humain et son bien-être sont au cœur de ma réflexion. Pour atteindre cet objectif, tout le bâtiment doit s’intégrer parfaitement dans son environnement. Il faut donc créer des espaces et des perspectives avec des matériaux économes en ressources, utiliser intelligemment l’énergie solaire directe et développer des solutions détaillées qui favorisent un entretien écologique et facilitent les réparations afin de garantir une durabilité à long terme.

Info

Baubioswiss
Binzstrasse 23 / A1, 8045 Zurich
www.baubio.ch


Crédits des illustrations © terrecuite.ch

MG 7238

Christian Wegenstein – Architecte

Pourquoi êtes-vous devenu architecte?

J'ai suivi ma volonté d'aider à façonner l'environnement.

Quelle construction en brique vous impressionne particulièrement?

La Chilehaus à Hambourg par Fritz Höger, grâce à son élégance convaincante.

Dans quel type de maison aimeriez-vous habiter?

Je vis dans une maison en briques construite en 1896 et j'aimerais continuer à y vivre.

Quels sont les principaux ingrédients pour un projet de construction réussi?

Créativité, persévérance, ténacité et une bonne équipe.

Quels objectifs poursuivez-vous dans votre travail?

Des bâtiments élégants, fonctionnels et économes en énergie.

Info

Moser Wegenstein Architekten AG
Signaustrasse 11, 8008 Zurich
www.moserwegenstein.ch

Crédits des illustrations © terrecuite.ch

IMG 7954

Hartwig Stempfle – Ingénieur civil

Pourquoi êtes-vous devenu ingénieur civil?

Ce qui me plaît et me fascine dans ce métier, c’est que nous travaillons sur des projets que tout le monde peut ensuite observer et toucher. Quand j’étais étudiant, je rêvais de construire un jour des bâtiments et des ponts aussi beaux que ceux érigés par mes professeurs.

Ce métier est incroyablement varié. L’association de modèles de calcul théoriques et de méthodes de calcul complexes, ou encore de méthodes de fabrication sur les chantiers à la technologie plutôt simple sont une source de satisfaction et d’exigences. Sans oublier que les modèles et les méthodes doivent être améliorés en permanence. En tant qu’ingénieur civil, on fait aussi partie intégrante du processus de planification global et nous avons donc régulièrement le plaisir de devoir intégrer dans la recherche de solutions les demandes justifiées de nos collègues architectes et de la technique du bâtiment. En fin de compte, on parvient à une solution globale.

Quelle construction en brique auriez-vous aimé planifier et pourquoi?

À l’heure actuelle, rares sont les bâtiments construits uniquement en briques. En général, les structures porteuses sont réalisées avec différents matériaux. Les bâtiments sacrés, les églises, me plaisent beaucoup, par leur audace et leur élégance. Ce sont de purs ouvrages de maçonnerie qui résistent depuis des siècles aux tempêtes, ouragans et tremblements de terre, etc. Les structures porteuses de ces bâtiments sont parfois étonnamment fines. La structure porteuse est clairement organisée et la répartition des forces est bien visible. Et ces constructions architectoniques sont absolument fascinantes. Hélas, de nos jours, il est rare que quelqu’un commande un bâtiment de ce type et puisse le financer.

Dans quel type de maison aimeriez-vous habiter?

En principe, une maison devrait toujours être construite en fonction du matériel. Tous les matériaux ont leurs points forts et leurs points faibles. Il s’agit donc de planifier et de construire des bâtiments et des structures porteuses intelligents en fonction des propriétés des matériaux. Le point fort des constructions en briques et en argile est leur porosité qui assure un climat agréable à l’intérieur.

Pour ma part, je souhaite une maison avec un recours limité aux techniques du bâtiment. Il faudrait commencer par se demander s’il est utile d’isoler une maison de telle manière qu’il est nécessaire de recourir à la technique du bâtiment sous forme d’installations d’aération par exemple. Est-ce qu’il ne serait pas judicieux d’emprunter de nouvelles voies en ce domaine? Par exemple, la conception de la façade pourrait contribuer à ramener l’utilisation de la technique du bâtiment à une limite raisonnable. Ces derniers temps, des approches prometteuses recourant à des systèmes de façades en briques ont vu le jour.

Quels sont les principaux ingrédients pour un projet de construction réussi?

Pour commencer, un maître d’ouvrage capable de maîtriser tout le cycle de vie du projet, sa durabilité et les frais qui en résultent et pas uniquement les coûts de construction initiaux les plus bas. Ensuite, une bonne équipe de planification composée d’architectes, de techniciens en génie civil et bâtiment et d’ingénieurs civils qui planifient ensemble dès le début et collaborent en toute confiance. Et last but not least, il faut construire et planifier en fonction des matériaux.

Puisque c’est d’actualité: le nouveau logiciel MURUS-P permet de mesurer la résistance sismique des ouvrages de maçonnerie. En tant qu’ingénieur civil, qu’en pensez-vous?

MURUS-P est une très bonne évolution utile du logiciel précédent et il représente une avancée intéressante. Le logiciel suit une approche pragmatique qui ne peut toutefois pas être comparée aux méthodes de calcul non-linéaire des éléments finis. En raison de leur complexité, ces méthodes sont d’ailleurs peu utilisées dans la pratique. MURUS-P a été conçu sur la base de solides connaissances et, avec son approche pragmatique, il correspond au niveau actuel des connaissances. Par rapport à la version précédente, MURUS-P apporte donc une amélioration au processus de vérification des structures porteuses des ouvrages de maçonnerie.

Info

ewp AG
Rikonerstrasse 4, 8307 Effretikon
www.ewp.ch

Crédits des illustrations © terrecuite.ch

MG 82312 cut2

Simon Edelmann – Architecte

Pourquoi êtes-vous devenu architecte?

À l’origine, j’étais intéressé par l’interface entre l’ingénierie et la création artistique. De plus, la transposition directe des questions académiques dans la réalité sur le chantier me fascinait. L’amour de l’espace et des matériaux bruts est apparu plus tard, pendant mes études, ainsi que la compréhension de la durabilité et de l’environnement construit qui constitue notre espace de vie. C’est alors devenu ma motivation principale.

Quelle construction en briques auriez-vous aimé planifier et pourquoi?

Si je place le matériau brique au premier plan: la chapelle du MIT à Boston, conçue par Eero Saarinen. Il existe de nombreux bâtiments sacrés en brique qui sont très beaux. Mais la particularité de la chapelle du MIT est la manière pathétique dont E. Saarinen est parvenu, en l’absence de confession, à donner à la brique le rôle de protagoniste unique de ce bâtiment circulaire. Une lumière zénithale et une réflexion indirecte de l’eau donnent une forme ondulante aux briques pour mieux mettre le matériau en valeur. Et cela évoque des facettes inhabituelles de terre cuite mystique de ce matériau de construction connu depuis longtemps.

Dans quel type de maison aimeriez-vous habiter?

Dans une maison paisible. Elle est ici, là où elle est, parce que c’est sa place. J’y vis, car je souhaite être à cet endroit et que j’ai besoin d’un toit. Une maison ne devrait pas être construite en fonction des humeurs et des souhaits changeants d’une seule personne. Elle devrait reposer uniquement sur l’histoire de sa création et son emplacement. Cela implique les matériaux typiques du lieu et les ambiances que cela fait naître. Cela comprend les espaces extérieurs – campagnards ou urbains – mais aussi la manière dont elle est utilisée. Partout où je vais, je souhaite trouver une maison qui me permet de me repérer.

Quels sont les principaux ingrédients pour un projet de construction réussi?

Indiscutablement, les personnes impliquées dans le projet. Elles doivent toutes aller dans la même direction, des responsables du projet de construction aux utilisateurs, en passant par les planificateurs, les administrations et les artisans. La seule manière d’y parvenir est de communiquer clairement et régulièrement. Car c’est uniquement ainsi que l’on peut identifier un besoin, créer la confiance et que chacun prend ses responsabilités, pour aboutir à un ensemble harmonieux.

Quels objectifs poursuivez-vous dans votre travail?

Les bâtiments sont des biens culturels importants de notre société. Ma motivation principale est de travailler de manière rentable tout en endossant une responsabilité sociale et écologique. En l’état actuel des choses, ce qui m’intéresse le plus, ce sont l’authenticité des matériaux, les méthodes de construction durables et leur potentiel créatif. Dans ce contexte, durable signifie souvent simple, infaillible, archaïque. Mais le potentiel des bâtiments hybrides intelligents, réunissant de manière ciblée les avantages de différents types de construction, est encore loin d’être épuisé. En ce domaine, je vois des possibilités très prometteuses pour l’avenir proche.

Fischer Architekten AG
Binzstrasse 23, 8045 Zurich
www.fischer-architekten.ch

Crédits des illustrations © terrecuite.ch

MG 7465 GO

Walter Bisig – Président de l'association Enveloppe des édifices Suisse

Comment l’association Enveloppe des édifices Suisse contribue-t-elle à l’assainissement énergétique?

En tant que président, je suis chargé de développer la stratégie de l’association conformément à la Stratégie énergétique 2050 de la Confédération. Avec le comité, nous mettons l’accent sur le développement des offres de formation et des bases techniques pour nos membres dans le cadre de la rénovation énergétique.

Quels sont selon vous les avantages du toit en pente?

Le toit en pente est une forme de toit qui est particulièrement appropriée pour l’installation d’équipements photovoltaïques et de sources d’énergie thermiques. Avec de nouveaux éléments techniques et architectoniques, nous contribuons à la modernisation architecturale du parc des édifices suisses.

Dans quel type de maison aimeriez-vous habiter?

Dans une maison qui satisfait aux exigences thermiques actuelles, notamment grâce à une très bonne isolation de l’ensemble de l’enveloppe de l’édifice, car celle-ci a une grande influence sur le confort d’habitation et sur les charges.

Quels sont les principaux ingrédients pour un projet de construction réussi?

Permettez-mois de vous répondre en me limitant au domaine de l’enveloppe des édifices. La maison ne doit pas seulement être réussie du point de vue esthétique, elle doit également satisfaire aux exigences actuelles en termes de fonctionnalité et de consommation energétique. Cela suppose la prise en compte de l’environnement immédiat de la maison.

Quels objectifs poursuivez-vous dans votre travail?

Je souhaite que de plus en plus d’entrepreneurs de notre branche prennent conscience des débouchés importants qu’offre le domaine de l’investissement énergétique. J’espère que nous pourrons convaincre et soutenir nos membres grâce à de multiples informations et moyens de communication. Nous entretiendrons des contacts en permanence avec de nombreux décideurs politiques et groupes d’intérêts afin de gagner en influence. Grâce à la mise en œuvre efficace de notre stratégie, nous apporterons une contribution significative à la réalisation des objectifs de la Stratégie énergétique 2050.

Info

Enveloppe des édifices Suisse
Site ouest: Chemin de l'Ermitage 40
1619 Les Paccots
www.gebäudehülle.swiss

Crédits des illustrations © terrecuite.ch

IMG 8711

Oliver Imholz – Architecte

Pourquoi êtes-vous devenu architecte?

Les espaces, les couleurs et la lumière ont toujours été pour moi une source d’inspiration. L’architecture m’a permis d’assouvir ma passion du design à travers la création d’espaces.

Quelle construction en brique vous impressionne particulièrement?

Le Louis Kahn’s Indian Institute of Management à Ahmedabad en Inde. En plus de sa taille imposante, j’ai également été impressionné par ces espaces enivrants, la rudesse et la monotonie du matériau ainsi que le jeu de lumière. L’utilisation d’un matériau dans sa forme absolue implique la connaissance et la compréhension de ses caractéristiques.

Dans quel type de maison aimeriez-vous habiter?

Dans une maison construite en bois et en argile. Je suis fasciné par l’utilisation durable des matériaux locaux et par le climat créé au sein de ces espaces.

Quels sont les principaux ingrédients pour un projet de construction réussi?

Une construction repose sur de nombreux composants individuels. Les échanges réciproques et la collaboration constructive entre le maître d’ouvrage, les planificateurs, les autorités et les services spécialisés sont donc essentiels pour la réussite du projet de construction.

Quels objectifs poursuivez-vous dans votre travail?

L’architecture est l’espace situé dans et entre les constructions qui nous entourent. En tant qu’art, l’architecture consiste à créer des espaces formant une construction, en tenant compte des besoins, des exigences et de la durabilité. C’est ce que je cherche à mettre en œuvre dans le cadre de mon travail.

Info

Imholz Architektur & Design
Güterbahnhofstrasse 7, 9000 Saint-Gall
www.imholz.sg

Crédits des illustrations © terrecuite.ch